Blog, Ecologie

Les insecticides néonicotinoïdes

Et un de plus! Veut on vraiment détruire toutes les abeilles? Voici l’insecticide néonicotinoïde…

Interdits depuis 2013 pour les cultures de maïs, de colza, de tournesol et de coton, ils restent dispo pour les autres.
Début février, le Sénat a rejeté une loi pour les interdire définitivement… Lobbies?

Problème: Une étude écossaise (en anglais) montre que de faibles taux de néonicotinoïdes suffisent pour détériorer les cellules nerveuses des abeilles. Bilan:

  • une réduction de 55% du nombre d’abeilles vivantes
  • une réduction de 71% des couvains (ensemble des œufs, larves et nymphes) en bonne santé
  • une réduction de 57% de la masse totale d’un nid d’abeille

Et maintenant, on fait quoi?

  • Ruche solaireLa ruche solaire, adaptée aux habitudes de vie des abeilles et qui permet de récolter le miel en le chauffant à l’énergie solaire. Qualités préservées. En plus, ça reste joli. Il y a aussi la Warré, plus « classique » d’aspect mais toujours sans cadres.
  • On pousse à cultiver sans tous les -cides et surtout pas des plantes Roundup proof. Diversification des cultivars, rotation des cultures, associations: ça ressemble bien à la permaculture! Au passage, on réduit sa dépendance au pétrole: Comment Cuba survécut en 1990 sans pétrole? ou comment relocaliser l’économie et faire du bio, quand on a pas le choix.
    Pour temporiser l’optimisme du film (il s’agit quand même de l’unique expérience de transition énergétique à l’échelle d’un pays! On l’attend toujours en France…), un petit pdf: la transition inachevée.

Les abeilles ne sont pas domesticables!

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.