Keny Arkana, nouvel opus

Une nouvelle qui fait plaisir!Keny Arkana sort un nouvel opus, « Etat d’urgence« , entièrement à l’écoute en ligne et au prix libre pour le télécharger, qualité mp3 ou CD.

image-sorties-keny-arkana-etat-d-urgence-2087-1

Cerise sur le gâteau, Reporterre nous offre une interview qui donne du bon : « Sans un effort de bienveillance, la guerre civile nous attend ».
Au programme, urgence écologique, violence d’état, les indignés et nuit debout, la politisation, Gandhi, retour à la terre, NDDL, compassion, etc.

Et si vous n’aimez pas le rap, il y a même les paroles de disponibles, en français, anglais ou espagnol! A vous d’en changer la musique si ça vous chante. Je ne peux résister à vous en coller un bout – gros parce que c’est bon:

Celui qui ne reconnaît pas ses erreurs est incapable de progresser A l’échelle d’une société c’est pareil alors les mêmes seront oppressés On brasse, on brasse beaucoup de vent, trop, peut à force d’être trop pressé On érige des murs et des murs, on nous enseigne que s’enfermer c’est se protéger Les prétextes sont démesurés et les arguments souvent trop légers Des raccourcis islamophobes ici, un réseau kamikaze sur l’autre chaîne L’impétuosité politique extérieure louée dans le pays comme un beau projet Et se répètent les mêmes erreurs, spectateurs oui on pourra se le reprocher

Ecoute et regarde ce qu’il se passe ! Quinze piges de guerres perfides Ça dit défendre les droits de l’homme, les avions prêts et pleins de missiles Politique de la surenchère qui avec son verbe divise Mais qui divise propage les graines d’une future guerre civile Messieurs, je vous prie de remballer cet air cynique Condescendance est plein de flamme, veut imposer ses pleines limites Chacun défend sa propagande, plus rien n’est véridique L’inquisiteur a toujours brûlé ce qui lui semblait hérétique La même boucle se répète, chaque fois plus globale Ne cherchez pas de prétextes, notre système n’a aucune morale Basé sur le profit et la dette et une domination totale Jusqu’au plus profond de nos imaginaires Qui de nos rêves est l’architecte ? Seuls les murs s’élargissent, les peurs et les tas de chimères Non y’a plus de démocratie, les gouvernements se fascisèrent Où sont les armes de destruction massive, on n’oublie pas hier Medias, complices du mensonge à l’information arbitraire

Besoin d’un effort de paix L’ennemi n’est pas l’autre, le feu n’est pas un baume Besoin de croire en l’humanité Un peu de cœur entre les hommes ou le monde plongera dans l’horreur On a besoin d’un effort de paix Non l’ennemi n’est pas l’autre, le feu n’est pas un baume On a besoin d’un effort de paix Quand nos medias ne sont que la peur et la haine Car nos politiques ont mille raisons de faire la guerre

Celui qui ne voit jamais ses tords est incapable de voir juste A l’échelle d’une nation c’est pareil, sa propre limitation crée sa chute Ici les mots sont vides car les plus beaux ne sont que façades et parjures A l’heure où les identitaires font froid dans le dos à clamer leur idée de race pure Le manque d’amour partout, la peur ne se combat pas elle se rassure La haine est un poison, un nuage rouge sang envahissant le bleu azur Sans compréhension mutuelle, la paix ne sera jamais plus qu’une statue Parce qu’on n’a pas appris à se comprendre mais à juger, le chemin sera long et abrupte

Encore faut-il savoir ce qu’on veut ! Oui qu’est ce qu’on veut, la solution ou le problème ? Boire la tasse à chaque vague, parce que les coupes sont trop pleines Si facile d’accuser l’autre, de confondre les symptômes et les causes Le biz de l’armement aura toujours le sang pour promesse ! L’or noir fait tourner le monde et agite les marionnettes La pression monte, on s’habitue, peuvent exploser les baromètres Regarde dans ton miroir, y’a pas que les medias qui ne sont pas honnêtes Ne comprendra jamais l’autre celui qui n’a pas d’oreille Conquistador acclamé comme un justicier Terreur utilise Dieu ou sécurité pour se justifier Légitime résistance amalgamée dans le tas Peuples mutilés dont jamais le monde n’aura eu pitié En repeat, que retient-on des erreurs d’autrefois ? Penser par soi-même, plus important que ce que les autres croient Pas une menace mais un miroir, l’autre est un autre soi Qui sème la guerre la récolte comme l’écho de sa propre voix

Besoin d’un effort de paix L’ennemi n’est pas l’autre, le feu n’est pas un baume Besoin de croire en l’humanité Un peu de cœur entre les hommes ou le monde plongera dans l’horreur On a besoin d’un effort de paix Non l’ennemi n’est pas l’autre, le feu n’est pas un baume On a besoin d’un effort de paix Quand nos medias ne sont que la peur et la haine Car nos politiques ont mille raisons de faire la guerre

La rabia del pueblo!

 

 

Be Sociable, Share!