Blog, Foutage de gueule, Géopolitique, Médias

Enfumage… Le FN et les médias

Au détour d’un commentaire:

« Présidentielles 2012 : Marine Le Pen 6 421 426 voix
1er tour Régionales 2015 : FN 6 018 775 voix
Chiffres du Ministère de l’Intérieur.
C’est à dire environ 400 000 voix perdues en 3 ans !
Où est le raz-de-marée frontiste dont on nous rebat les oreilles ? »

Regardons de plus près l’évolution du FN:

Lors du premier tour des départementales en mars 2015, le parti a battu son score record en termes de suffrages exprimés. Dessous, c’est le graphique (source chiffrée: ministère de l’intérieur , graphique par slate).
Graphique vote exprimés FN

Depuis, les régionales, avec 28% des suffrages exprimés, ont encore creusé l’écart d’où les envolées lyriques de la classe politique et de la classe médiatique (pour ceux qui s’offusqueraient du terme « classe », je les renverrais au film Les nouveaux chiens de garde).

MAIS en pourcentage des inscrits et en voix, ce n’est pas la même histoire!
Graphique nb de voix FN

Pour les régionales, premier tour, nous sommes à 13.29% en France, 13.67% des inscrits en métropole: 6 018 914 voix en France… Donc bien 400 000 voix de moins en comparant avec la présidentielle.  Dans ces deux élections, le FN était présent sur tout le territoire.
Pour une comparaison avec les dernières départementales, il ne couvrait que 93% des cantons. Les analyses oscillent entre 200 000 et 300 000 voix de perdues pour une couverture de 100%, soit 1 à 1.5 points de plus – mais compensés par les villes de Paris et Lyon qui ne votent pas (et dans une moindre mesure la Guyane et la Martinique)… Bref, encore un flop, avec 5.15 millions de voix, soit juste au dessus de ce que faisait le père aux présidentielles de 1988 , 1995 et 2002.

Dans les élections, ce qui compte, c’est le score relatif par rapport aux autres (la démocratie…?). Un parti en réelle progression est un parti qui gagne des électeurs alors que le gâteau est plus petit du fait de l’abstention… Ainsi, jusqu’aux départementales de 2015, les vrais progressions sont: le bloc de la droite, aux dépends du centre même si la chute du PS est compensée par les variations du reste de la gauche et des verts, toutes ces évolutions devant être regardées en parallèle avec l’abstention.

Ceci confirme que l’électorat FN est plutôt mobilisé et constant dans ses votes mais ne progresse pas! Et ce d’autant que le nombre d’électeurs français a augmenté d’environ 50% entre 1973 et aujourd’hui…
Au pire, les derniers scores montrent un certain rééquilibrage territorial, avec une stabilisation, voire un tassement dans certaines régions – en PACA (!) et en Alsace notamment.

Les médias et l’enfumage:

Alors pourquoi toute cette couverture médiatique? Pourquoi les analystes politiques ne tiennent pas compte de la hausse du nombre d’inscrits et d’une certaine stabilisation du nombre de voix FN? Je n’aborde même pas les réformes des modes de scrutins de 1999 et 2003, censées contrer ce parti et favoriser le bipartisme PS/LR qui finalement se retourne contre ces deux blocs… Ou le fait étrange que dans la vallée du Rhône et son delta, le score FN décroit en fonction de l’atltitude!! Si si: la limite entre gain et perte de voix est à 150m!

Deux pistes:

  • L’attrait de la peur, de la polémique, du raccourci qui fait mouche et surtout de l’audimat. N’enlevons pas à César: le FN manie à merveille l’art de l’embrouille, de l’assertion présentée comme vérité et de la petite sortie qui fait parler.
    Je rappelle quand même que le clan Le Pen dirige le parti depuis les débuts, a quelques belles casseroles de magouilles qui trainent et détruit ceux qui se mettent en travers (il suffit de regarder les cadres qui restent depuis l’origine. A part Gollnisch…).
  • Les chiens de garde (et le Siècle?):
    De nombreux écrits parlent de « pouvoir médiatique ». A mon sens, il n’existe pas en tant que tel. Il s’agit juste d’un outil au service de ou utilisé par le « pouvoir économique » – concept enveloppant les grosses entreprises (labos, armement, voiture et BTP, etc) et le copinage à haute échelle.
    Nous n’avions jusqu’à présent que l’exemple du fameux « espace de cerveaux libre pour la pub », vieille sortie du PDG de TF1 de l’époque. Et dernièrement, nous avons eu la petite polémique avec les guignols et surtout le reportage interdit de Canal +, sur le Crédit Mutuel, « banque amie ».Alors quoi de mieux qu’un parti épouvantail pour discréditer toute idée dérangeante pour les tenants du status quo actuel – attention, je ne juge pas de la pertinence des idées. Exemples: sortir de l’UE, tout du moins de l’euro – Associé au FN? L’UPR le propose, avec pas que des mauvaises idées à coté. Parti discrédité. Le Front de Gauche a aussi quelques idées pas si idiotes – c’est le pendant FN de la gauche!Parti discrédité. Et hop, personne ne va creuser plus loin… C’est la même tactique à chaque fois. Un repoussoir parfait.Au passage, en le mettant en avant, il permet de distiller quelques idées nauséabondes qui peuvent servir (vive les caméras et le contrôle du citoyen) tout en permettant un glissement de la pensée politique vers la droite. Franchement, Parti SOCIALISTE, c’est pas du foutage de gueule de l’électeur? Sans remonter jusqu’à Charles Fourier, Jaurès doit avoir l’arrière dilaté – rien que sur la question du pacifisme…
    Aujourd’hui, tout bon centriste se doit de se reconnaitre dans le PS, et la droite est « décomplexée »…

Et dire que la COP21, acceptée mais bon, bof… C’est pas grave, entre le foot et MLP du FN en surreprésentation, dans 15 jours (qui a dit une semaine?), on en parle plus et on pourra continuer tranquillement à s’autodétruire.
N’oublions pas, le seul réel complot qui existe, c’est celui des riches contre les pauvres, celui du capital par le travail des autres, celui de la finance contre les peuples.

Note: Pourquoi la petite dernière (Marion) est arrivée sur le devant de la scène? Pourquoi le petit Nicolas a choisi la technique du Ni-Ni comme ils disent? Des idées?

Re Note: 6.8 millions de voix au deuxième tour…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.