Blog, Extrême droite, Foutage de gueule, Médias

Confusionnisme, c’est une religion?

Ou l’art d’entretenir la confusion dans les esprits et d’empêcher l’analyse objective des faits.

À l’heure du soulèvement des Gilets Jaunes, voilà que les sites dits « confusionnistes » reprennent du poil de la bête – immonde – et inondent les réseaux sociaux de leurs articles pseudo journalistiques recopiés les uns sur les autres. Qui sont ils ? Que cherchent-t-ils ? Comment analyser une information ?
La liste est longue et même en restant en surface, le billet est, encore, trop long d’autant qu’on ne peut rester neutre sur ce sujet. Je m’attacherai ici au « confusionnisme de droite« , qui reste un pléonasme: on trouve assez peu de fake news « de gauche »…sauf sur les sites d’extrême droite! J’en ai trouvé une! Plus une déformation par omission de la vérité par les déclarations des témoins qu’un faux avéré – un policier qui braque des manifestants (c’est vrai!) mais il a pris des coups auparavant, la vérité surgissant au bout de 15 jours et une procédure judiciaire.

Le confusionnisme

On trouve une définition du confusionnisme sur le site confusionnisme.info

Phénomène qui conduit sur certains sujets des groupes et individus appartenant à des spectres a priori opposés du champ politique à s’allier pour des raisons opportunistes mais aussi parce qu’ils parviennent sur ces sujets précis à se trouver et à développer des bases idéologiques communes.

C’est typiquement ce que certains nomment Rouge-Brun, bien que pour moi, il est strictement impossible d’être les deux en restant cohérent. J’ajouterai qu’une des caractéristiques de cette mouvance réside également dans la mise en avant de complots et de conspirations, sujets dont les internautes sont friands. Soyons clairs, il n’y a pas de complot partout, mais il n’y a pas de complot nulle part!

Problème! C’est qu’une partie de ses sites proposent parfois des analyses qui permettent de structurer ses propres idées, d’affiner ses opinions. On tombe vite dans le panneau, moi le premier lors de la sortie de Boulevard Voltaire par exemple. Voltaire, on se dit que ce doit être bien… Et pourtant, si on n’y va pas en connaissance de cause, on peut vite arriver à faire siennes des conclusions bien pourries…

Protocole des moutons confus

Les sites

Si certains sites sont clairement identifiables comme Riposte Laïque ou Français de Souche, d’autres sont plus camouflés. Listing pseudo exhaustif, avec un descriptif plus ou moins rapide en lien et fin de billet que je compléterais au fur et à mesure.

  • MetaTV
  • Egalité et Réconciliation
  • Croa
  • Chaos Contrôlé
  • Nation-Presse
  • L’Insoumis
  • Medias presse
  • Les Moutons Enragés
  • Agence info libre
  • Arrêt sur Info
  • Wikistrike
  • Dreuz info
  • Breiz Atao
  • Panamza
  • Novorossia Today

Méthodologie et objectifs

Globalement, une chose demeure: lancer un appât pour ensuite orienter vers « l’islamiggrationinsécurité » et les idées de l’extrême droite, quand ce n’est pas purement et simplement une invitation à voter pour le Front National. Les questions sur le double langage du FN, en particulier sur les questions sociales, ne sont d’ailleurs jamais abordées. Ainsi, Marine défend soit disant les ouvriers mais est contre la hausse du SMIC comme tout bon capitaliste et vote systématiquement contre l’intérêt des ouvriers qu’elle prêtant défendre. Idem pour les femmes… Ce qui pose quand même problème!

Les appâts

La laïcité républicaine a bon dos! En France, républicain qualifie ceux qui sont contre la monarchie MAIS cela n’implique pas que la dite république soit démocratique!
L’appât républicain – et la critique de l’islam au travers d’une laïcité « chrétienne »- vise les déçus des médias mainstream (et je les comprends vu la bêtise des chaînes de TV!). Ils se disent généralement « alternatifs et indépendants » ou « anti-système »…

KKK antisystème

Il vise aussi l’électorat de gauche perdu par l’éclatement politique, la trahison – pourtant ancienne – du PS et la catatonie du PCF. On trouve ainsi pèle mêle des articles défendant Rachel Guarrido, avocate de la France Insoumise, contre le Canard Enchaîné ou des articles sur la main mise de l’oligarchie – les plus riches qui tiennent les rênes du pouvoir – contre le petit peuple.
Ce qui s’interrogent sur certains dilemmes ou contradictions du discours de gauche y trouveront également leur compte. Ils vont même jusqu’à se présenter comme lanceurs d’alerte sur des questions de société alors que ces derniers risquent leur emploi, leur vie familiale voire leur vie tout court, ce qui est autrement plus dangereux que d’écrire des textes derrière une nébuleuse de copinage.

On trouve également des sites, du genre FdeSouche.com, qui agglomèrent la plupart du temps de vrais infos mais avec un choix clairement assumé et résumé par son fondateur:

La devise sur Fdesouche, c’est de faire le moins d’analyse possible mais de faire passer une idée politique et de montrer une ligne par la concentration et le choix des articles. On fait surtout du copié-collé.

L’astuce est alors de laisser le lecteur libre de commenter des articles dans le triptyque « immigration-islam-insécurité ». D’après Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême droite, le site est même une «soupape de compensation» où les lecteurs qui peinent à exprimer leur opinion dans la vraie vie peuvent ici se lâcher. Un effet cathartique… Même si le site propose une sorte de réseau pour dialoguer entre FdeSouche de sa région. Dans quel but? Créer des liens ou endoctriner un peu plus par effet de groupe?

Diagramme des sources de FdeSouche

L’autre accroche, c’est le montage « d’informations » – j’ai du mal à l’écrire tellement c’est n’importe quoi! – qui offusquent le français moyen. Pèle mêle, on trouve par exemple

  • Un pseudo décompte de prestations sociales de Mohammed, 2 femmes et 16 gosses, décompte qui augmente au fur et à mesure que l’article est repris par chaque site depuis des années, Mohammed devenant Monsieur Bouziane etc
  • C’est la fausse lettre du ministère de la Santé mettant en place une « classification ‘‘halal’’ » pour les dons du sang
  • La photo de files d’attente devant une caisse d’alloc en Île-de-France… qui se trouve en Angleterre et à laquelle on a rajouté le logo de la CAF.

Le but de tout ça est de « ré-informer » les gens endormis par les médias. Ça tombe bien, ils en redemandent! Car on ne pourra pas nier que les idées dans les médias courants sont assez similaires. Le problème débute lorsque cette ré-information travestit la vérité pour faire ensuite passer des messages pervers. Le problème, c’est quand cette ré-information n’est pas simplement de l’information. La ré-information n’est ni plus ni moins que de la désinformation!

Ensuite, c’est le citoyen qui réceptionne. Il est le vecteur clé de l’information qui, si elle restait confidentielle sur le site, ne poserait pas tant de problèmes que ça. Mais voilà, entre l’accroche du titre ou l’illustration choc, il n’ira pas vérifier l’info et surtout, la propagera sur les réseaux sociaux.

Le plus flou

Enfin, plus dangereux mais peut être pas forcément voulu, je dirais qu’il s’agit des sites d’information prônant l’ouverture d’esprit, la liberté d’expression ou l’antisystème mais avec une certaine dose de complaisance pour l’extrême droite. Du coup, on peut se retrouver avec des publications parfois tendancieuses ou des invités sulfureux sous couvert de pluralisme. Je rappelle que la liberté d’expression, comme toute liberté, n’est jamais absolue. En gros, il ne faut pas confondre privé et public, liberté de pensée et de publier.
Ils peuvent même se présenter comme pro-altermondialistes mais pour ce qui est de la lutte des classes – balise de l’idéologie de gauche – il faudra repasser.

Pour illustrer, prenons Inform’Action où apparaît une problématique dès l’article 1 de leur descriptif:

Inform’Action n’a pas pour objectif d’apporter une orientation idéologique mais d’apporter des ouvertures, des réflexions et des alternatives au monde tel qu’on nous le présente.

Tout site d’information, aussi bien issu des gros groupes médiatiques qu’un petit blog comme ici, gyam.org, absolument tous ont une orientation idéologique! Le nier, c’est admettre dès le départ qu’on peut potentiellement tendre vers le confusionnisme, un peu comme « ni de gauche, ni de droite » cher à Macron dont tout le monde sait que ce n’est finalement que de la droite. Et c’est Attali qui le dit!

En général, quand quelqu’un se dit « ni de droite, ni de gauche », c’est qu’il est de droite. Ou, au plus, du centre, ce qui n’est, le plus souvent, qu’un autre nom de la droite, comme l’a démontré depuis 30 ans la vie politique française.

Bref, s’il n’y a pas d’orientation idéologique, c’est peut être qu’on cherche à cacher la dite orientation… Pour vous faire une idée plus précise du site, je vous renvois au paragraphe descriptif en fin de billet car nous sommes ici dans la zone grise grizâtre où tout est flou.

Le cas Chouard

Etienne Chouard est l’exemple même d’une certaine complaisance vis à vis de l’extrême droite. Partisan d’un nouveau contrat social, il part du principe que tous les citoyens doivent adhérer au projet et cela inclut donc l’extrême droite – où il considère qu’il est possible de les faire changer d’avis et qu’il faut dialoguer avec eux.

Mais pour arriver à un tel résultat (notre mutation en très grand nombre en citoyens constituants), il faut que je touche tout le monde, de gauche à droite et même les abstentionnistes (qui se méfient souvent de tous les partis), et pas seulement « le peuple de gauche » ! […] Ces gens dont tu hais l’idéal de société (je le redoute moi aussi), ce sont bien des êtres humains, n’est-ce pas, on ne va pas les tuer ? Alors ? On va bien (être obligés de) vivre ensemble dans le même pays avec le même contrat social, non ?

écrit il à Ruffin. Mais comme lui fait remarquer Ruffin, aucun contrat social ne s’est fait avec l’aval de l’intégralité de la société: ni la révolution de 1789 avec les nobles et le clergé, ni le Conseil National de la Résistance avec les collabos.
Le voilà donc à dialoguer avec Soral – « résistant » et « à gauche parce qu’il se bat contre les privilèges » voir « lanceur d’alerte qui proteste contre l’ordre établi », dont il estime que « ses paroles racistes, voire antisémites, dépassent sa pensée » (!!).

Photo d'Etienne ChouardVoilà le confusionnisme! Car l’analyse d’une partie de la gauche sur l’Europe et la mondialisation ainsi que les moyens d’y remédier (protectionnisme, sortie de l’euro, cadre national) est reprise par le FN à son compte. Mais attention! Ce n’est pas la conception de la nation qui sont visées: le FN, c’est sans l’émancipation sociale, la justice fiscale (les riches payent plus) et la transition environnementale. Ruffin, dans le même papier, le dit bien: il est d’autant plus nécessaire de mettre un cordon sanitaire autour de l’extrême droite, de s’en démarquer clairement. Et Chouard, en donnant des entretiens à Égalité et Réconciliation par exemple, devient une porte d’entrée pour tout le reste nauséabond des bruns.
Ruffin toujours, et je m’en remets à lui pour juger le personnage car il a échangé avec, le considère comme un adolescent en politique, et de loin, comme un homme sincère, un profond démocrate. Je le répète: la liberté d’expression n’est pas absolue et Chouard semble l’oublier même en se justifiant, peut être trop obnubilé par son tirage au sort.

Et aujourd’hui, voilà que les Gentils Virus, partisans des théories du bonhomme, noyautent le mouvement des Gilets Jaunes au point que la revendication principale est le RIC – Réferendum d’Initiative Citoyenne – entre autre porté par Chouard. La question ici n’est pas la validité ou non de l’idée mais qu’en s’informant dessus, on termine vite à lire Egalité et Réconciliation ou Riposte Laïque. On retrouve cependant le RIC dans l’Avenir en Commun, le programme de la France Insoumise – mais là, il n’y a pas beaucoup de liens dans les réseaux sociaux…

Objectifs

Une fois appâté via les réseaux sociaux, le lecteur est dirigé vers ces sites bien plus fournis, avec une multitude de propositions pour continuer la lecture, voire même acheter des livres dont rien que les titres ont un goût de propagande.

Et petit à petit, il est amené à côtoyer les références identitaires et l’idéologie d’associations et de partis politiques qui se chargeront de transformer le ras-le-bol d’un citoyen à priori bien intentionné en électeur convaincu ou en militant actif – anti beaucoup de choses et étanche à toute critique construite.

Pire, une fois habitué à ces informations, à ces sources, il en devient hermétique à tout débat et à toute démonstration du caractère faux (même flagrant) de l’information et ne croit plus que ces ré-informations. C’est le Nous contre les médias. Ce sentiment est d’ailleurs amplifié par le rejet.

La stigmatisation médiatique leur fait gagner la cohésion qu’ils n’avaient pas forcément

analyse le sociologue Yannick Cahuzac. Un avis que partage le sociologue Sylvain Crépon pour qui

L’effet est complètement contre-productif, ça conforte leur défiance vis-à-vis des médias traditionnels et ça les incite à rester sur des médias alternatifs

Autre objectif, servir de fer de lance lors des campagnes d’élections pour lancer de la fake news dans tous les sens. Je ne citerai comme exemple l’article du quotidien belge Le Soir indiquant que Macron aurait financé sa campagne à 30% grâce à l’Arabie saoudite – et pourtant je n’aime pas Macron! Article repris par Marion Maréchal-Le Pen sur Twitter et par le site Fdesouche. Problème, c’est un faux! Et quand les sites ne suffisent pas, c’est le parti qui s’en occupe directement!

C’est tellement une habitude qu’il y a des études officielles sur l’utilisation de fake news par l’extrême droite ou sur la corrélation entre hausse des fakes news et hausse de l’extrême droite, pas seulement en France mais dans le monde entier!

L’extrême droite a investi internet depuis bien longtemps, bien avant que les autres partis ou que la presse ne s’intéressent vraiment aux réseaux sociaux. Je me souviens encore de quelques canaux mIRC pas très fréquentables pour ceux qui ont connu… Seuls se trouvaient alors quelques sites en contre feu – et qui existent toujours!
Aujourd’hui, je ne pense pas que les initiatives des médias ou de l’État n’y changeront quelque chose: les deux n’ont plus de crédibilité. Il suffit de voir les « erreurs » (?) de débutant des journalistes ou les graphiques foireux de BFM pour comprendre que plus de 50% des français pensent que les médias mainstream mentent. Alors delà à ce qu’ils démontent les fakes de l’extrême droite avec succès, c’est pas gagné…

Sondage version BFM

Sondage vu par BFM… Vous ne voyez rien d’étrange? Voilà à quoi cela aurait du ressembler:

Sondage normal BFMTV

La vérification d’informations

Ce qui suit est une tentative pour vous donner quelques astuces pour briser les rumeurs émises par l’extrême droite. Il va s’en dire qu’elles servent aussi à débusquer et à neutraliser les fausses informations en général – même si tout le monde n’est pas à l’abri, moi le premier.

Plus le mensonge est gros, mieux il passe

aurait dit Goebbels, ministre de l’Information et de la Propagande sous Hitler – comme quoi la fake news d’extrême droite ne date pas d’hier…

Les sources

Quelle est l’origine de l’information? S’il s’agit directement d’un des sites listés plus haut, elle est à prendre avec des pincettes de 15m. Si le terme ré-information apparaît, on est en plein dedans!
Un autre indice est l’échange de bon procédés. Ainsi, on retrouve des articles de l’Agence Info Libre chez Le cercle des Volontaires et vice versa, quand ce n’est pas carrément Jonathan Moadab un « journaliste » qui couvre un évènement pour les deux médias.

Une fois l’origine déterminée, on peut s’atteler à la vérification de l’information elle même.

Les illustrations

Fausse photo dans tweet

Une photo peut mettre en exergue le contenu de l’article, appuyer un point de vue. Mais elle peut n’avoir rien à voir! Quoi de mieux que la recherche inversée d’images, via Google ou Tineye. On peut alors se retrouver avec une image vieille de 10 ans, de l’autre bout du monde et sans lien avec l’histoire. Il existe également une extension pour Chrome, SurfSafe, qui compare les photos et peut indiquer les recadrages, manipulations etc. Exemple: la photo du tweet sur la piscine de Créteil vient du Sénégal, d’un article de 2013.

Le texte

Rien de plus simple: copier une partie et coller dans un moteur de recherche! On tombe forcément sur l’article mais on peut trouver aussi un fil de forum d’hoaxbuster, excellent site communautaire de vérification des infos ou de Debunkers. Ainsi, l’hoax de mai 2015 sur une bagarre à Isola 2000 avec « 45 jeunes maghrébins envoyés par le 93 pour 1 semaine de vacances aux frais de la princesse » provient d’un fait divers sorti par Nice Matin avec 4 varois seulement…en décembre 2013! Le fil hoaxbuster est ici.

Le but est de répondre à quatre questions:

  • S’agit-il du texte d’origine?
  • Qui l’a mis en ligne le premier?
  • A quelle date?
  • Ou a t il été créé?

Tout le processus est expliqué dans le Verification Handbook (en français malgré le titre) et vous y trouverez également un listing d’outils pour vérifier les lieux, personnes etc ou des vidéos et des images.
Aujourd’hui et idéalement, une information peut être partagée après tout ces processus de vérification. Mais cela prend du temps, beaucoup de temps et je dois bien l’avouer, je ne m’y colle que lorsque j’ai un doute. Cela reste néanmoins une question d’habitude, comme la lecture des ingrédients sur une étiquette: on détecte vite les trucs louches…

Pour poursuivre, sur les fakes news en elles mêmes et sur les hoax.
Pour conclure, une vraie info: Robert Spencer, le « cerveau » de la fachosphère aux Etats-Unis, est cité 68 fois dans Une Déclaration d’indépendance européenne, le manifeste d’Anders Breivik, auteur de la tuerie en Norvège – 76 morts.


Descriptif – en construction

Riposte Laïque

Sous couvert d’une laïcité à géométrie variable, ses articles est ouvertement islamophobe. Sans compter la pertinence réelle des fameux articles: usage de faits divers, recopie en modifiant quelques passages pour mieux appâter le poisson voir production de fake avéré. Ainsi, le site se fait piéger en publiant un article après avoir reçu un email d’une maman sur une pseudo comptine islamique enseignée dans une école. Depuis, l’article mentionne bien qu’ils se sont fait avoir mais il existe toujours. Cet article montre bien le brouillage des pistes à l’oeuvre: de maman, elle devient le papa et s’appelle Paul Simon. Tout le montage de cette rumeur est expliqué sur le blog source.
Entre islamophobie, climato-scepticisme et pro chrétienté, c’est un florilège « laïque » d’approximations et de fausses vérités. Il semblerait même que les éoliennes réchaufferaient la planète! Si c’est effectivement le cas localement comme montré par des chercheurs d’Harvard, les « journalistes » passent sans problème à l’échelle planétaire. Et pourtant, les éoliennes ne créent pas de chaleur et le vent ne fait qu’en transporter ou plus précisément, est juste la résultante d’une différence de température. S’il s’arrête, la température globale ne change pas!
Toujours dans le registre « je dis ce qui m’arrange », l’étude donne 0,54 °C de hausse sur la ferme éolienne elle même. Puis, si l’électricité est 100% éolienne aux USA (!), +0.24°C sur le pays entier et +1.5°C la nuit. Forcément, l’article prend +1.5°C…pour la Terre entière. Bref, un gros fake! Le vent, c’est justement pas comme « quand une voiture freine, les freins chauffent…« . D’autant que petite subtilité, la température au sol diminue: l’éolienne envoie l’air chaud du sol en hauteur.
Le site est édité par l’association Riposte Laïque Suisse, pays plus porté sur la « liberté d’expression » et est donc plus ou moins à l’abri de poursuites judiciaires, heureusement toujours présentes.
Ses créateurs sont à l’aise dans le confusionnisme: ils proviennent souvent de la gauche voire de l’extrême gauche (Pierre Cassen a été militant LCR!) pour passer ensuite à droite. Mélange des genres…

Résistance Republicaine

Logo Résistance Républicaine

« Scission » de Riposte Laïque, cela ne les empêche pas d’avoir les mêmes méthodes et de se copier allègrement l’un l’autre, en modifiant quelques mots à la marge. « Scission » entre guillemets car la fondatrice de l’association éponyme, Christine Tasin, poste également des articles sur l’autre site et est la compagne de Pierre Cassen (voir au dessus). Son parcours politique est tout un symbole:
Après le PS, c’est Chevènement (Mouvement Républicain et Citoyen) suivi de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) qu’elle quitte en 2010 car « ses prises de position sur l’islam trop modérées » – Ça s’invente pas!

C’est cette association, avec Riposte Laïque, qui a organisé le fameux apéro saucisson-pinard dans le quartier de la Goutte-d’Or à Paris en juin 2010. Ils n’était pas seuls, il y avait aussi le Bloc Identitaire. Et comme une fake news n’est jamais loin, il a été organisé parce qu’une « Sylvie François » disait que son quartier était envahi par les musulmans qui imposaient leur loi. Pour y avoir passé deux ans, tout n’est pas rose mais c’est faux. Et même si parfois l’ambiance est plutôt bledarde, il y a une sociabilité dont devraient s’inspirer d’autres quartiers de Paname… Mais là n’est pas la question. Il parait que des milices islamistes vous interdisent d’acheter du jambon…
J’ai toujours acheté mon jambon là bas, en bas de l’appart et le meilleur caviste de Paname en rapport qualité prix est installé Rue Mira! Si vous y passez, c’est le Don Doudine, installé depuis 20 ans au 38 et qui a déménagé au 16. Bijoux DIY et vernissages sont aussi de la partie.
Un fake donc? Paul Moreira de Canal+ a mené l’enquête: Fabrice Robert du Bloc Identitaire a admis que le témoignage de « Sylvie François » est un montage. Riposte laïque était également présent lors du témoignage.

Bouvevard Voltaire

Logo Boulevard Voltaire

Robert Ménard – le maire de Bézier – et Dominique Jamet – Debout La France – créent le site en 2012. Ils n’y sont plus, Ménard souhaitant se consacrer à son mandat de Maire et Jamet car en désaccord avec la ligne éditoriale: c’est dire la voie prise par le site! Ensuite, c’est Mme Ménard a pris les rênes du site jusqu’en 2017. C’est aujourd’hui Gabrielle Cluzel. S’il fallait lui mettre une étiquette, ce serait féministe de droite, anti avortement. « Elle a d’excellents rapports avec notre fondateur, Pierre Cassen » dixit Riposte Laïque…
D’après les créateurs, le nom un clin d’oeil à Rue89 et au Réseau Voltaire (maintenant, Réseau Voltaire International et installé au Liban) , site noté comme conspirationniste et au financement flou de Thierry Meyssan. Si Voltaire amène de la critique vis à vis des religions, vous vous doutez bien que c’est l’islam qui est, encore, visé. Mais aussi l’homosexualité et les d’autres « maux » habituellement relayés par ses réseaux.
Ils assument de faire de la « ré-information« , comme si l’information normale ne suffisait pas…

Français de Souche.com

Logo Français de Souche.com

Fdesouche, le site qu’ils ne veulent pas que tu visites. Tout un programme! Ou comment prendre de vrais infos pour orienter une vision du monde… Il s’agit cependant d’un des blogs les moins virulents en terme d’articles de par sa nature même: un agglomérat d’articles véridiques de vrais journaux ou de discours de personnalités politiques. Par contre, les commentaires, c’est florilège! La technique est différente mais fonctionne aussi bien comme nous verrons plus bas.

Le cercle des volontaires

logo cercle des volontaires

« Média de ré-information alternatif » – au moins c’est clair! Leur maxime est « Ce qui nous unis est plus fort que ce qui nous divise » – on ne peut plus clair également! Si leur logo me semble limpide, pour s’en convaincre, il suffit de regarder la liste des interviews et comprendre la fumisterie:
On retrouve Dieudonné, Nicolas Dupont-Aignan, Charles Simon – cadre des Identitaires, ancien Bloc identitaire, Piero San Giorgio le survivaliste brun qui cite David Duke du Kux Klux Klan, et ainsi de suite…sous prétexte de refuser de s’interdire, ou de s’auto-censurer « pour ce qui est de donner la parole à des personnes visées par ces nouveaux inquisiteurs de la pensée [aka les antifascistes]. Cela ne voulant évidemment pas dire que nous cautionnons tous les dires« . Ben voyons…

Inform’Action

Logo Inform'Action

Inform’Action a été accusé de confusionnisme en 2014 par La Horde, site antifasciste de référence. J’adore leur boulot mais personne n’est à l’abri d’erreur et la Horde est (souvent) tranchante. Mais c’est pour ça qu’on l’aime!
Alors? Suite à cette accusation, le site a produit une longue défense très argumentée. Ils se défendent et c’est tant mieux, ça permet d’éclaircir le débat. Ils vont même jusqu’à indiquer en annexe d’autres exemples de sites attaqués et là, boum, la défense s’effondre, avant même de s’intéresser au contenu réel du site… Si on peut être surpris que Fakir, le journal de Ruffin, ou Mr Mondialisation aient eu maille à partir avec les antifas, Inform’Action cite également le Cercle des Volontaires, Agence Info Libre ou l’UPR. Une fois averti, Inform’Action a refusé de retirer les contenus émanant de groupuscules d’extrême-droite et ce défend que cela ne représente que quelques % de tous leurs articles.
Là où ils sont forts, c’est qu’ils arrivent à être diffusés via des canaux alternatifs où ils vendent ou vendaient (mes sources datent de 2014) leurs DVDs ou tentent de faire de l’entrisme dans des mouvements alters comme sur la ZAD du Testet du barrage de Sivens, là où est mort Remi Fraisse.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.