Blog, Foutage de gueule, Géopolitique, Médias

C’est reparti!

Effrayé par l’abstention aux départementales, le PS invoque le « danger » FN…

À deux semaines du premier tour des départementales, le dimanche 22 mars, le PS s’inquiète de la disparition probable de plusieurs centaines de cantons alors qu’il détient aujourd’hui 60 départements sur 101.  L’exécutif tente donc de mobiliser sur le « danger » du Front national. Dans Le Parisien, François Hollande a affirmé vouloir « arracher les électeurs au Front national ».

La même sauce, toujours, depuis le début… Le pire, c’est qu’elle va encore prendre.

Le soir de l’élection, il est en effet probable que la leçon retenue par la plupart des médias soit celle d’une nouvelle « percée » du Front national. Exactement comme aux européennes de 2014, où le FN, arrivé en tête avec 25 % de suffrages exprimés, avait fait préparer en avance des affiches « premier parti de France ». Sans nier sa dynamique électorale, réelle, ni sa capacité nouvelle à mobiliser son électorat, c’est oublier un peu vite ce qui sera le fait politique majeur de cette élection : une très forte abstention. Plus de la moitié des 44 millions d’électeurs pourraient en effet ne pas voter, une non-participation massive qui change forcément la physionomie du scrutin

Seuls la moitié des gens savent qu’on vote dans deux semaines…

Et n’oublions pas que l’épouvantail FN est bien utile au PS: surtout ne votez pas pour d’autres partis de gauche – ou plutôt pour les partis de gauche, le PS n’étant plus qu’un parti social-démocrate, c’est à dire libéral du point de vue économique et progressiste sur les questions de société. D’où les réformes sur les mœurs. L’UMP est identique économiquement, juste conservateur sur les mœurs. C’est schématique mais l’idée y est.

Ne votez donc pas pour la gauche, au risque d’avoir encore, et c’est bien ce qui les arrange, un 21 avril. Combien vont encore se faire avoir même si je vous l’accorde, cela reste des élections locales?

Tout ça reste de la démocratie « représentative » qui finalement ne représente que ceux qui la dirige et en vive. Je rêve d’un Allende ou d’un Correa… Et quitte à rêver, d’une alliance Vert, NPA, Front de gauche, Radicaux, Nouvelle Donne , les Alternatifs et même des listes autonomes, de la société civile comme ils disent genre Convergences Citoyennes à Carmaux ou les Motivé-e-s… Je suis même sur qu’une partie de l’électorat centriste et celui qui vote pour contester voire même UMP serait partant. Ça aurait de la gueule non?

En tout cas, ça motiverait pour aller mettre son bulletin dans l’urne. Parce là, bof…

 

 

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.